Artistes  Paroles  Lingala  Fan-book  Contact
Images  Maps  Gmail  Outlook  YahooMail  Facebook  Youtube

Recherche personnalisée

Cote d'Ivoir 1 - 1 Mali

Cameroun 1 - 1 Guinnée

 

Loi électorale: l’opposition et la société civile saluent la version adoptée au Sénat

Di 25/01: Gabon - Guinée équatorial + Congo - Burkina Faso

mediaRDC: l’alinéa controversé sera retiré de la loi électorale

Le président de l’Assemblée nationale en République démocratique du Congo a annoncé samedi soir le retrait d’une disposition du projet de loi électorale qui a provoqué des manifestations meurtrières cette semaine à Kinshasa.

« Le point de vue que l’Assemblée nationale défend devant la commission (paritaire réunissant des députés et sénateurs, ndlr) est celui du retrait de l’alinéa », a déclaré Aubin Minaku. Il a précisé que, comme la voix des députés primait, cet alinéa serait purement et simplement rayé de la loi électorale.

Le 17 janvier, les députés ont voté un projet gouvernemental de révision de la loi électorale dont l’alinéa controversé liait la tenue de la présidentielle à un recensement de la population.

Or, un tel recensement pourrait prendre trois ans, ce qui permettrait au président Joseph Kabila de rester au pouvoir au-delà de 2016, alors que la Constitution lui interdit de briguer un nouveau mandat l’an prochain.

L’Assemblée a «évité trop de débats inutiles car le changement de la moindre virgule pouvait susciter de mauvaises interprétations», a ajouté Aubin Minaku, soulignant qu’il n’y aurait «rien à la place» de l’alinéa retiré.

Vendredi, le Sénat a amendé le texte en imposant le respect du calendrier électoral. Face aux divergences, les deux chambres se sont réunies en commission paritaire pour tenter de trouver un consensus. Selon plusieurs sources, les deux parties peinaient à s’entendre samedi, alors que le vote du texte devait intervenir au plus tard lundi.

Selon Aubin Minaku, il n’a «pas été question de violer la Constitution», «des interprétations ont été faites et vendues à la population» qui, à l’appel de l’opposition, a manifesté violemment de lundi à mercredi, principalement à Kinshasa.

Le bilan des manifestations, qui avaient rapidement viré à l’émeute et au pillage, est lourd: 13 morts selon le gouvernement, et une quarantaine selon la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et Human Rights Watch (HRW), qui évoque au moins 21 personnes abattues par les forces de l’ordre.(Le soir en ligne) 

1 USD = 928 FC - 1 € = 1.12 $ - 1 € = 0.74 £

Libenge

CAN 2015 : le montant des primes des Léopards fixé

Les joueurs de la RD Congo se sont fixés sur leurs primes avant le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations Orange GUINEE EQUATORIALE 2015. Chaque élément recevra 5 000 dollars de prime par match (4 315 euros) indépendamment du résultat, a rapporté Radio Okapi, citant Constant Omari, le président de la Fédération (Fecofa).

Ce montant sera revu à la hausse en cas de qualification au deuxième tour. Le président de la fédération congolaise s’est adressé aux joueurs avant le départ à Malabo : « Vous ne venez pas à l’équipe nationale pour faire de l’argent mais pour faire le bonheur du drapeau que vous venez défendre. L’essentiel, c’est les 75 millions des Congolais qui sont derrière vous« .

Il ajoute : « J’ai dit au coach que celui qui est indiscipliné, vous le mettez à l’avion et il part, même si c’est le meilleur joueur du monde« , avant de conclure : « Je préfère perdre avec des joueurs disciplinés que de gagner avec des joueurs indisciplinés.«

© Copyright Star Africa 

CAN 2015

Biographies

 

Kinshasa, la police étouffe dans l’œuf une manifestation de l’opposition

Un important dispositif policier a empêché lundi 12 janvier toute réunion massive de manifestants aux abords du parlement de la République démocratique du Congo, où les députés devaient étudier dans l’après-midi une loi électorale contestée par l’opposition. La veille, une manifestation similaire avait été dissoute à coups de gaz lacrymogènes.

Dans la matinée de lundi, quelques dizaines de militants de l’opposition s’étaient réunis pour faire barrage au vote de cette loi électorale qui, accusent-ils, va permettre au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de rester à la tête du pays au-delà de la fin de son deuxième quinquennat, fin 2016. . Le monde.fr

RDC : Kabila répond à la menace de Moise Katumbi

Le président Joseph Kabila a rencontré lundi à Lubumbashi, dans le Katanga, les notabilités de cette province qu’il a mises en garde contre les velléités sécessionnistes et la violation de la Constitution. Il s'est déclaré ni pour ni contre la révision de la Constitution.

La rencontre est intervenue deux semaines après l’appel du gouverneur de la province, Moise Katumbi, un Kabiliste, qui, dans un discours imagé avait appelé, le 23 décembre, « les supporters plus nombreux que ceux de Burkina Faso, à envahir l’aire de jeu pour empêcher qu’un troisième penalty fruaduleux d’être tiré. »  la voix de l'amerique

Ma Signature - Fr Lifoko


Biographies

Design Pour Tous  

Verset de la Bible du jour:

 

  • Accueil
  • International
  • National
  • Vidéos
  • Radio
  • Font parler d'eux
  • Taux de change
  • Votre Pub
  • Faire un don
  • Artistes
  • Biographies
  • Paroles
  • Clips
Copyright ©Septembre 2013 kasaflo.net - Tous droits réservés. Réalisé par K. Flory